Samedi dernier a donc eu lieu cette rencontre imaginée autour d'un accordéon diatonique et de poèmes dits, lus, récités par des petits, des moyens et des plus grands, des chevronnés et des "qui se sont lancés". On aura entendu des Fables de La Fontaine, des poèmes de Dino Campana, de Maram Al-Masri, un extrait de La Vie de Fabrice Caravaca (publié par Les Fondeurs de briques), des compositions personnelles de la très jeune génération, un peu de Prévert, un soupçon d'Omar Khayyam...C'est dire si c'était bien. C'est dire si c'est à refaire, et c'est dire surtout s'il est rassurant de voir plus d'une quarantaine de personnes se retrouver autour de cette proposition-là.

Merci à tous...et libre à nous d'imaginer de nouvelles aventures !