A l'entrée de la librairie, sur la gauche, il y a un coffre en bois estampillé "Saint-Valentin" ; on y trouve même Fragments d'un discours amoureux", c'est dire la richesse de ce coffre !
Mais rien à faire, (ou tout à faire, précisément ?..), la table de l'entrée requiert toute l'attention. A côté de Répondre aux préjugés sur les migrations, j'ai posé Peut-on encore rire de tout, Les Pieds sur terre et le nouveau livre de Didier Fassin, L'ombre du monde - une anthropologie de la condition carcérale.

Table1

Table2

 

 

 

A ce sujet, la librairie vous recommande vivement la lecture de l'article que Politis consacre à ce livre dans le n° sorti ce jeudi : "Entre 1850 et 1940, le nombre de personnes incarcérées en France a diminué de moitié. Entre 1955 et 2015, il a été multiplié par plus de trois".

Bonne lecture.